Click to Print This Page
http://www

Le Figaro, France

For Eight Out of Ten Americans, 'France Counts'

 

"Gone are the days of Francophobia and 'with us or against us' on Iraq."

 

By Jean-Louis Turlin

 

Translated By Sandrine Ageorges

 

May 18, 2007

 

France - Le Figaro - Original Article (French)

New York: Gone are the days of Francophobia and “with us or against us” on Iraq. For 80 percent of Americans polled in a survey conducted by the French-American Foundation - an NGO dedicated to strengthening Franco-American relations - it is “very important” or "somewhat important” to maintain good relations with France over the next few years. But a significant majority (62 percent) say they are unaware of how the Presidency of Nicolas Sarkozy will affect ties between Paris and Washington.

 

The president of the foundation, Nicholas Dungan, sees “a very positive sign” in the first statistic (only one in seven Americans view Franco-American relations as unimportant), but the second, “makes it clear that too many Americans remain ill-informed about European events” (only 57 percent say they make an effort in this respect) and “many have little familiarity with the new power in France [President Sarkozy].”

 

Those who know enough to have formulated an opinion about the Sarkozy Presidency are three times more likely to say that this will have a positive effect on trans-Atlantic relations (21 percent as opposed to 3 percent). For Nicholas Dungan, “the five-year global experiment of the United States has shown Americans the importance of relations with their historic allies, especially Europeans, and particularly France and Germany." Great Britain alone "is not enough.”

 

French Version Below

 

Pour huit Américains sur dix, la France compte

 

JEAN-LOUIS TURLIN (à New York).

 

May 18, 2007

 

Fini, le temps de la francophobie et du « avec nous ou contre nous » sur l'Irak : pour 80 % des Américains interrogés dans le cadre d'un sondage pour la French-American Foundation, une ONG vouée au renforcement des relations franco-américaines, il est « très important » ou « assez important » de maintenir de bons rapports avec la France au cours des prochaines années. Mais une majorité significative d'entre eux (62 %) déclarent ignorer l'impact qu'aura la présidence de Nicolas Sarkozy sur le lien entre Paris et Washington.

 

Le président de la fondation, Nicholas Dungan, voit « un signe très positif » dans le premier chiffre (seulement un Américain sur sept juge la relation franco-américaine sans grande importance), mais le second « rappelle que trop d'Américains restent sous-informés sur les événements européens » (seulement 57 % déclarent faire un effort à cet égard) et « beaucoup sont peu familiarisés avec le nouveau pouvoir en France ». Ceux qui le sont assez pour avoir exprimé une opinion sur la présidence Sarkozy sont trois fois plus nombreux que les autres à estimer qu'elle sera positive sur les rapports transatlantiques (21 % contre 3 %). Pour Nicholas Dungan, « l'expérience internationale des États-Unis depuis cinq ans a montré aux Américains l'importance des relations avec leurs alliés historiques, et surtout européens, notamment la France et l'Allemagne. La Grande-Bretagne ne suffit pas. »

 















Red White and Blue: It looks like France and the United States have finally buried the hatchet over Iraq ...


The U.S.-Friendly Nicolas Sarkozy: The 'new power' in France''